MACHETTE DE SURVIE : GUIDE D’ACHAT, COMPARATIF ET AVIS 2019

La machette est un couteau intermédiaire qui se situe entre un grand couteau et une petite épée. C’est l’arme de prédilection pour les survivaliste d’où l’appellation « machette de survie ». Également appelé coupe-coupe, Kukri, ce matériel est largement utilisé en agriculture, notamment dans certaines régions de l’Asie. L’univers de la machette est aussi bien vaste que celui du couteau de survie. Toutefois, notre comparatif des meilleures machettes de survie regroupe uniquement les plus performants.

Les 3 meilleures machettes de survie de 2019

JAD Albainox Martinez Albainox
Machette JAD Machette Albainox Machette Martinez Albainox
Label Le meilleur rapport qualité/prix Le meilleur Le moins cher
Note sur 5 4,5 / 5 4,7 / 5 4,3 / 5
Longueur totale 55 cm 50,7 cm 74,2 cm
Longueur lame - 37 cm 48 cm
Matériau lame Acier Acier inoxydable Acier inoxydable
Matériau manche Plastique Bois Cordée
Type de rangement Trou pour le suspendre Étui en nylon Housse en nylon
Type de tranchant Lame arrondie avec un bout pointu Forme asiatique Aucune information
Type Machette de travail Machette de travail Outil de coupe
Avis La machette JAD s’inscrit dans la catégorie faucille de par la forme de sa lame longue et arrondie se terminant sur le côté opposé par un bout pointu. Elle est très efficace pour le dégrossissage d’arbustes ou de petits épineux. Proche du couteau népalais, la Machete Albainox est un coupe-coupe assez massif qui se dote d’une lame solide. Elle permet de couper les buissons sans effort. Cette machette offre une bonne saisie bien équilibrée. Tel un sabre, ce modèle à la manche cordée possède une lame mixte, mi-dentée et mi-lisse. Longue de 74,2 cm, cette machette est un outil de coupe très pratique avec son couvercle fourni. En plus, c’est le plus accessible des trois en termes de prix.
Voir le prix
Voir le prix
Voir le prix

Tout savoir sur les meilleures machette de survie

Machette Albainox

machete albainox coupe ongles avec mango en bois

On aime
  • La qualité de fabrication
  • La forme de sa lame
  • La housse fournie

On aime pas
  • Le coût un peu cher

Nous avons à faire à une machette de survie haut de gamme avec la machette Albainox coupe-ongles. Sa manche solide est fabriquée en bois pour garantir robustesse et fiabilité à l’outil. Associée à l’acier inoxydable de sa grande lame, son design est particulièrement élégant. Vous remarquerez 7 trous alignés au niveau de sa lame. En fait, celle-ci arbore une forme asiatique proche du couteau népalais et des coupe-coupes du sud-est asiatique.

Sa longueur totale de 50,7 cm est parfaite pour couper les buissons sans le moindre effort. En outre, sa lame est suffisamment longue pour atteindre les taillis, à raison de 37 cm. C’est une belle conception assez équilibrée qui confère une manipulation aisée à l’épreuve. Toutefois, il convient de procéder à un apprentissage avant de s’en servir pleinement. Ceci, pour limiter les risques de blessures. Elle requiert un geste de coupe minutieux compte tenue de son type de tranchant imposant. En revanche, cette machette assure une performance de coupe dans son utilisation.

Pour vous protéger de son tranchant bien affûté, la marque Martinez Albainox l’a équipé d’un étui en nylon dédié. Cette housse reprend parfaitement les lignes de la machette avec une petite sangle de transport au niveau du poignet.

Voir le prix

Machette JAD

machete jad

On aime
  • Un outil solide
  • Maniable
  • Bon rapport qualité/prix

On aime pas
  • Pas de fourreau

Après la machette Albainox coupe-ongles avec mango en bois, la machette de survie JAD est ce qui se fait de mieux sur le marché. Elle se caractérise par sa lame longue et arrondie qui se termine sur le côté opposé par un bout pointu. Bien affûté, c’est un outil fiable qui remplit bien sa fonction dans la nature. Une conception ingénieuse pour venir à bout des arbustes et des petits épineux, c’est-à-dire, des végétaux agressifs. Vous n’aurez pas besoin de les toucher, car le modèle JAD est long de 55 cm pour atteindre une certaine distance. En plus de cela, sa manche en plastique tient bien en main grâce à sa forme ergonomique.

Pour couper efficacement les branchages, son fabricant a choisi l’acier inoxydable pour confectionner sa lame. Un matériau résistant qui ne s’oxyde pas au fil des années. Par ailleurs, cette machette de survie est faite pour durer. Afin de faciliter son rangement, un trou dans la lame permet de la suspendre au mur derrière une porte ou à côté de vos outillages dans le garage. À la fois pratique et fonctionnelle, c’est l’une des meilleures machettes de survie du commerce.

Voir le prix

Machette Martinez Albainox

coupe tige machete martinez albainox

On aime
  • Efficace
  • Maniable
  • Lame mixte
  • Prix abordable

On aime pas
  • Design moyen

La machette de survie suivante arbore un look singulier. Elle s’apparente à une machette de survie militaire, estampillée MAD ZOMBIE au milieu de sa lame tranchante. Avec une longueur totale de 74,2 cm, le coupe-tige machette Martinez Albainox est un long couteau de travail. Il se distingue par sa manche cordée d’un coloris vert clair qui ressort avec le logo de sa marque, ce qui en fait une véritable arme de survie. En plus de cela, il offre une bonne maniabilité.

Quant à sa lame de 48 cm, la partie lisse est légèrement arrondie et se termine par un bout pointu à l’opposé. Sinon, la partie crantée s’étend sur une bonne partie de son dos. Une sangle sécuritaire de poignet vous met à l’abri de son tranchant affûté.

Cette machette de survie coupe de bonnes tiges avec un poids équilibré. En guise de rangement, il est livré avec un beau fourreau ajusté à sa taille. Toute sa lame est dissimulée dans le couvercle, mais l’autre côté de son poignet reste apparent. Il est à noter que sa housse est réalisée en nylon. Pour l’entretenir, pensez à essuyer et huiler sa lame après chaque utilisation.

Voir le prix

À quoi sert une machette de survie ?

La machette de survie sert à débroussailler des plantes ou n’importe quel rousseau. Chez les adeptes d’expédition nature ou les survivalistes, elle permet de se frayer un chemin dans la brousse ou dans les forêts denses. Dans la région des sous-tropiques, c’est un outil de travail très prisé par les agriculteurs, notamment de canne à sucre.

En réalité, c’est un outil de tous les jours que les amateurs de bushcraft et les jardiniers écolos s’approprient au quotidien. En raison de sa forme un peu spéciale, la machette de survie se présente comme un objet de collection pour les collectionneurs et les fans de la culture geek. Dans le domaine culinaire, la machette remplace souvent le couteau au cours de la préparation pour faire des viandes prédécoupées, jamais de couteau à table.

La forme de cet outil varie en fonction de l’usage escompté. Au travail, on utilise notamment des machettes courtes et rigides, épaisses et durables. Dans les champs de canne à sucre ou pour un défrichage léger, une lame souple et légère s’impose avec une bonne longueur. Dans le cadre d’un entretien de bananeraie, une machette à lame courte et rigide, le plus souvent à pointe carrée, est à préconiser.

En termes de défense, la machette de survie est également une arme de défense. C’est en quelques sortes un couteau de combat moins engageant qu’un sabre ou une épée. Toutefois, la maîtrise de l’outil est essentielle pour l’utiliser à bon escient.

Comment choisir sa machette de survie ?

Avec la multitude de machettes qui existent, il est évident que son choix peut être un véritable casse-tête. Voici donc ce qu’il faut prendre en compte avant d’acheter une machette de survie :

Le type

Chaque type de machette a sa particularité. La plus classique étant la machette latine toute droite avec une longue lame. Ensuite, il y a la machette à canne à sucre ou sabre à canne plus lourde , la machette kukri à la fois élégante et polyvalente, la machette bolo et la machette-serpe en forme de serpe.

L’utilisation future

Cela dépend de ce que vous comptez en faire. Les survivalistes s’en servent pour différentes fins. En forêt, la machette de survie permet de couper les branchages et les ronces. Elle fait également office d’outil de jardinage.

La lame

La différence entre les machettes se situe généralement au niveau de leur lame. En effet, la lame de la sabre à canne est, par exemple, un peu plus sophistiquée de celle d’une machette standard. Il implique de choisir une machette dotée d’une lame bien affûtée pour bénéficier de ses atouts en tant que couteau. Sa longueur aussi pourra déterminer votre choix.

La manche

Le matériau utilisé pour fabriquer la manche est variable. La manche peut être confectionnée en bois, en plastique, en acier, en polypropylène, parfois cordée selon la conception du matériel. En tout cas, il est important qu’elle tienne bien en main.

Le poids

Bon nombre de machettes de survie sont lourdes. Cela peut aider dans la manipulation de l’instrument. Pour des usages plus intensifs, il vaut mieux privilégier les modèles légers.

Le prix

La machette s’acquiert à un prix tout à fait raisonnable. On peut trouver de très bonnes machettes à 15 euros.

FAQ : Nous répondons à vos questions

Hache ou machette de survie ?

Cela dépend de la situation.  Pour les virées en forêt, elle peut être lourde, mais sa polyvalence sera nécessaire. C’est en quelque sorte un couteau bushcraft. Si vous êtes amené à traiter des arbres ou du bois, la hache sera plus adaptée.

Que faire avec une machette de survie ?

On peut faire de nombreuses choses avec une machette de survie. Toutefois, sa fonction primaire consiste à couper les plantes et les végétaux agressifs. Pour le combat, c’est une excellente arme, voire même une arme emblématique des arts martiaux philippins.

Comment entretenir une machette de survie ?

Après chaque utilisation, pensez à essuyer sa lame, et huilez celle-ci par la suite. Ce geste simple vous épargnera les problèmes d’usure, même si le matériau se prête à un usage intensif. Il faut également bien enlever toute trace de sang ou de sève sur la lame. En effet, outre l’humidité, le sang et les matières visqueuses sont parmi les principales causes de la rouille.

Comment aiguiser une machette de survie ?

Etant un outil servant principalement à couper une végétation dense, la plupart des machettes ne sont pas tranchant comme un rasoir à la livraison. Il sera alors nécessaire d’affûter la lame de votre machette selon vos besoin. L’affûtage se réalise normalement avec un objet dédié comme la pierre d’affûtage ou la pierre à eau japonaise. C’est la partie tranchante qu’il faudra aiguiser pour pouvoir couper efficacement les buissons et les plantes.

Où acheter une machette de survie ?

L’achat de la machette de survie peut se faire en ligne sur les sites spécialisés dans la coutellerie, le survivalisme et bien d’autres.

Le mot de la fin

La machette constitue un outil de travail indispensable pour travailler dans les champs grâce à sa grande lame épaisse et affûtée. Elle peut être dangereuse pour un novice qui n’a pas l’habitude de manier un grand couteau. En outre, son efficacité réside au niveau de son format imposant. La machette peut également faire office d’arme de défense pour affronter la nature en pleine forêt.